la recherche et l'achat d'une pharmacie.

Organiser sa recherche, faire le tri, poser les bonnes questions, comprendre les réponses, préparer son business plan, obtenir un financement, autant d'étapes difficiles à gérer seul.CIMM SANTE saura vous accompagner.

Contact Réseau : 07 61 76 47 06

La Recherche

Organiser la recherche

S'entourer de conseils de professionnels : agences de transaction, grossistes-répartiteurs, cabinets d'expertise comptable, cabinets d'avocats et études notariales spécialisés dans le domaine de l'officine, ...

Savoir définir ses besoins

Préparer le «profil» de l'officine que l'on veut acquérir. Fixer le positionnement géographique (rural, ville, quartier, banlieue).
Définissez le projet professionnel (individuel ou société).
Déterminez l'importance du chiffre d'affaires (en relation avec votre apport personnel).

Analyser les affaires proposées

Analyse marketing de l'environnement de la pharmacie.

Connaître les prescripteurs potentiels et leur localisation, étudier la population, la situation économique locale, nombre de médecins, présence de cliniques ou d'hôpitaux ...
Se renseigner sur les aménagements (présents et futurs) du quartier : commerces, parkings, sens de circulation, constructions, ...
Evaluer la concurrence : points forts/points faibles (agencement, spécialisations, horaires, accessibilité, ...).

Analyse économique et financière de la pharmacie

Analyser la répartition du chiffre d'affaires et son évolution, par type de clients, par gamme de produits...
Comparer les chiffres de l'officine avec les ratios de la profession, analyser les stocks et le compte clients, la marge brute, les frais de personnel, les charges externes...

Le prix proposé par le vendeur est-il réaliste, en accord avec les données du marché et les caractéristiques de la pharmacie ?

Outre l'analyse des documents comptables, la réponse viendra de l'examen méticuleux des points suivants :

  • l'offre du point de vente (la qualité et l'image de la pharmacie),
  • les critères d'attractivité de l'officine (facilités d'accès, parking, signalisation, proximité des transports en commun, aspects extérieurs et agencement intérieur, emplacement commercial, zone géographique d'influence...),
  • la clientèle (valeur, degré de fidélité au point de vente, habitudes d'achat...), l'environnement de l'officine (concurrentiel, social, commercial, médical et paramédical, urbain, recherche des projets en cours),
  • la qualité du personnel,
  • la personnalité et l'influence du vendeur sur les clients, le potentiel de développement (dégager les perspectives d'évolution, identifier les améliorations et changements à opérer : réalisation de travaux, développement de nouveaux marchés, stocks à adapter...).

Prendre la bonne décision

Estimer la faisabilité des différents projets d'achat avec des outils d'aide à la décision.

Plan de financement et budget prévisionnel, étude de marché, étude d'impact, en intégrant les coûts réels/les coûts cachés et bien évidemment l'apport personnel.

Avoir des objectifs précis et clairs à mettre en place dès l'installation

En matière de politique commerciale, de politique vis-à-vis du personnel, de politique d'achat, de politique financière, de politique de prélèvements personnels, de spécialisations.

Mettre en balance les points positifs / points négatifs

Bilan de la négociation avec le vendeur, détermination de l'échelle des risques, calcul du point mort.

Le Financement

Préparer son Business plan

Ses objectifs : évaluer la viabilité du projet, exposer un plan de développement détaillé à votre banquier pour obtenir son accord de prêt pour la création ou l'achat.
Le dossier doit comprendre un exposé synthétique de votre projet de reprise ou de création d'une pharmacie d'officine, l'étude du contexte économique et concurrentiel (ou étude de marché), la description détaillée du projet, l'organisation financière et juridique du projet.

Tableaux de prévisions financières

Le compte de résultat prévisionnel : il évalue le résultat de la pharmacie pendant les cinq premières années d'exploitation.

Le plan de financement : il précise les moyens d'exploitation et les ressources financières qu'il convient de mobiliser(1). Il montre si vos emplois à long terme (investissements) et à court terme (actif circulant) sont bien couverts par vos ressources à long terme (capitaux propres, montant des emprunts) et à court terme (capacité d'autofinancement).

(1) Besoins en financement : l'achat du fonds de pharmacie, les frais d'acquisition (droits d'enregistrement, honoraires de rédaction des actes, commission d'agence, frais de formalités…), le besoin en fonds de roulement, les travaux éventuels, le stock.

Le budget de trésorerie prévisionnel (si possible mensuel) : la différence entre les ressources et les besoins permanents constitue la trésorerie d'une entreprise. Le budget mensuel de trésorerie est un calendrier prévoyant vos dépenses et vos recettes. Il permet, par le calcul du besoin en fonds de roulement, de s'assurer que l'entreprise ne sera pas à court soudain de moyens.

Les règles de prudence pour le montage financier

  • Respect d'un apport personnel suffisant.
  • Maîtrise de l'endettement (quotité disponible) : depuis plusieurs années, les banquiers ont pris une position de principe assez défensive qui limite l'endettement à un maximum égal à 100% de la valeur du fonds de la pharmacie.
  • Politique de rémunération cohérente.
  • Prise en compte de la fiscalité et des prélèvements sociaux.

Précisions sur les crédits à long terme (12 ans)

Taux d'intérêt actuels

Fixe : plus de 4 % hors assurance, sachant que le taux est inférieur de quelques dixièmes de points (jusqu'à 0,75%) à l'OAT 10 ans (2) (4,54% en juin 2008, remontée attendue de 0,25% en juillet).
Le choix d'un prêt à taux fixe apporte la sécurité au niveau du montant des remboursements. Mais un crédit à taux variable est notablement moins cher. Avec l'évolution actuelle des marchés des taux, le prêt à taux fixe conserve la faveur des emprunteurs.

(2) L'OAT (Obligation Assimilable du Trésor) est une obligation émise par l'Etat français, d'une durée pouvant aller jusqu'à 50 ans. Le taux de l'OAT à 10 ans est généralement pris comme référence de coût d'un emprunt ou de rémunération d'un placement à long terme.

Frais annexes

pourcentage ou somme forfaitaire (762 à 1525 euros).

Remboursements anticipés

Impossibilité ou pénalités (montant d'un semestre d'intérêts du capital remboursé par anticipation -> en moyenne 5 % du capital remboursé par anticipation).

Assurances

Décès-invalidité : contrat individuel 0,06 à 0,20% (> 45 ans), contrat groupe des banques (< 45 ans) ;
Incapacité temporaire : en fonction d'une indemnité journalière : environ 122 euros/jour dès le 1er jour d'arrêt ;
Fiscalité des capitaux versés par l'assureur en cas de décès : essentielle à connaître ;
Garanties prises par la banque : subrogation dans le privilège du vendeur, nantissement en premier rang sur le fonds, assurance, caution (conjoint, autres…).